Le Soleil en Signes : Les poissons

Dans la série des analyses générales concernant le soleil dans les signes, nous passons au dernier signe d'eau, mutable du zodiaque : Les Poissons.


Il est important de retenir quelques caractéristiques qui auront leur importances durant l'approfondissement de vos connaissances en astrologie.


Le signe des poissons est aussi un signe de polarité Yin ( féminin). Il a selon l'astrologie occidentale deux Maitres : Jupiter ( son maitre traditionnel) et neptune ( son maitre moderne).

Le soleil entre à 0° degré de la constellation des Poissons le 19 février pour en sortir le 20 ou 21 mars selon les années. C'est donc le signe de transition entre la fin de l'hiver et le printemps. Donc nous pouvons lier sans hésitation le symbole de la fécondité à ce signe. Surtout que la planète vénus s'y trouve en exaltation. Alors que Mercure, la planète de l'intellect et des détails y est en exil. En effet, rien de plus difficile pour cette planète que de se retrouver dans l'infinité et la synthèse auxquelles aspirent les poissons.


Comme tous les signes d'eau, c'est un signe de l'intuition avec un caractère bien spécifique dans le sens où chez les poissons cela se rapprocherait beaucoup plus de la divination. Il n'est pas porté vers un travail de concentration et de volonté. Il est plus attiré vers les activités et les domaines d'études qui se "font d'eux mêmes" dans le sens où il se sentira emporté par ces dernières, sans une nécéssaire résistance à des obstacles.


Au niveau visible dans la nature, le Soleil entre dans ce signe au moment de la fonte des neiges. Tout se délie, l'hiver saturnien poussant à l'effort s'adoucit et tout pousse à l'arrivée d'une vie beaucoup plus clémente avec les premiers jours de chaleur. C'est la période des premiers bourgeonnements qui éclaireront totalement lors de l'ascension du Soleil dans le Bélier. C'est une période d'indétermination, où l'on est plus en hiver mais dans laquelle nous ne sommes pas encore au printemps. Une période d'entre deux et de confusion, pendant laquelle l'être humain s'adapte au renouveau en n'oubliant pas la dureté de l'hiver. C'est la fin du cycle zodiacale, qui permet à toutes les forces accumulées dans les onze signes traversés durant l'année, de se dissoudre totalement dans les poissons.


La réunion du visible et de l'invisible en un silence solennel. C'est cela l'énergie du signe des poissons.


Le glyphe représentant les poissons se dessine en deux arcs de cercles verticaux reliés par une ligne horizontale.

C'est trois lignes donnent le ton et la symbolique du lien entre deux mondes : le monde visible et invisible, le monde physique et onirique. La ligne horizontale trace un pont entre ces deux mondes qui sans lui ne communiquent pas. c'est un trait d'union dans le sens strict du terme. Le glyphe est la représentation parfaite de la symbolique métaphysique et inclusive de ce signe. Tout plonge et se perd dans les profondeurs de l'océan des possibilités données dans le cycle des poissons.


Il est important de noter que d'un point de vue cyclique, l'ère des poissons correspond avec l'ère du christianisme sur terre ( environ 2600 ans les chiffres diffèrent selon les écoles d'astrologie). Le Christ est l'incarnation parfaite de ce signe, se positionnant en tant que Sauveur de l'Humanité lui apportant la nouvelle alliance avec Dieu. Le Sauveur rédempteur c'est l'exact signification des Poissons. Le dernier signe du Zodiaque est la possibilité de parvenir à la transcendance du Zodiaque par le sacrifice de Soi pour communier avec quelque chose de plus grand, qui nous dépasse.

Au niveau anatomie, donc pour finir le parcours de l'homme zodiaque, le douzième signe du zodiaque correspond aux pieds. La valeur profonde de cette partie de l'anatomie ramène l'homme aux valeurs fondamentales qui lui permettent d'être un être en équilibre totalement vertical. Les pieds sont les fondations lui permettant de produire les fruits de la connaissance et d'être lui même le pont avec l'invisible.

La scène pendant laquelle Jésus lave les pieds de ses disciples pose une pierre à l'édifice du nouveau testament, et rappelle à travers le signe des poissons, une notion essentielle pour parvenir à l'état d'être humain complet : l'humilité.


Comme dit précédemment les poissons sont le dernier signe d'eau. Après le cancer Cardinal, représentant l'eau de la source primordiale et nourricière, symbolique des eaux mères. Suivi par les eaux fangeuses du signe fixe du scorpion, eau des marais putrides et remplies de putréfactions diverses, et eaux volcaniques séminales qui créée la vie par le chaos. Nous finissons par les eaux de dissolution des poissons, signe mutable. Deux propriétés dans les eaux de ce signe. La dissolution et la fécondité. Elle représente les eaux puissantes des déluges et des tsunamis, qui ne fait pas de cas de la particularité, mais qui avale tout ce qui se trouve sur son chemin. Pour ensuite, intégrer totalement les espaces envahis dans son propre microcosme marin. C'est l'inconscient collectif que nous partageons, en englobant nos porpres particularités. c'est ce qui nous permet de rester nous tout en étant intégré dans un Tout plus grand que nous.


L'être purifié du verseau, revient dans l'état primitif d'où il vient dans une dissolution totale des barrières et des différences. C'est une métaphore du lien unissant tous les hommes de la Terre sans distinctions.


Le mythe de Dionysos


Il illustre parfaitement ce que représente le signe des poissons dans le zodiaque. C'est le dieu de la fertilité et de la végétation. Il est le fruit de l'union adultère entre Zeus et persephone, la femme d'hadès dieu de l'autre monde. Hera la femme de Zeus détruisit Dionysos en apprenant son existence. Mais il se réincarna de l'union de Zeus et Semele. Pour protéger son fils, Zeus créa un ovaire artificiel accroché à son bassin envoya sa maitresse et sa progéniture loin d'Héra. Elle retrouva l'enfant et le condamna à la folie et à errer sur Terre jusqu'à ce qu'il retrouve la santé de l'esprit par l'initiation aux rites Phrygiens de Cybele, appelée la grande mère.

L'initiation se pratiquait par des rites de danses extatiques qui se terminaient par l'émasculation des hommes en hommage à la Déesse dont Attis le compagnon serait mort après s'être émasculé pour réparer le fait de l'avoir trompée.

Dans le cas de Dionysos, l'initiation lui permet de maitriser les états modifiés de consciences procurés par l'initiation. Et en tant que Dieu de la végétation, la maitrise de la distillation du raisin en vin, lui permet d'amener la possibilité à tous les êtres humains de vivre cet état commun d'union avec dieu. Le vin en tant qu'alcool, bu lors de rituels, en quantité conséquentes, fait vivre à celui qui y participe des états qui abolissent les barrières existant entre lui et les autres dans un état normal.


Pourquoi cette digressions mythologique ?


Pour confirmer la propension du signe des poissons à vouloir s'unifier avec le divin ou avec le reste du monde dans un grand Tout. La difficulté réel pour les natifs ayant les énergies des poissons ou neptuniennes dominantes dans leur thème, est d'emprunter un chemin leur permettant de se préserver de cette propension à absorber les énergies des autres et à vouloir vivre cet état d'extase constamment. Cela pourrait les conduire à un abus de substances alcooliques, de drogues ou de comportements addictifs.


Le signe des Poissons : un signe dissonant très nébuleux.


Le plus difficile pour les poissons c'est de se constituer une unité intérieure et d'exprimer leur propre personnalité au grand jour. Trop habitué à se calquer sur leur environnement et ne faire qu'un avec lui et ce qui le constitue l'empêche d'accéder à ce qu'il est.

Tout chez lui tâtonne, doute, n'ose pas. Ce qui fait qu'on peut retrouver de grands timides ayant un signe fort ou leur soleil dans ce signe. Un peu comme un bateau ivre, il se laisse entrainer par les flots de la vie en en perdant le sens même de sa propre existence.

En fait les poissons oscillent toujours entre le peut être et le pourquoi pas. Il n'a pas de directions décidées quel que soit le domaine de sa vie. Il laisse dominer la multiplicité des avis et des pensées qui le traversent.


N'ayant pas de gouvernail pour arriver à bon port, il se trouve perdu dans le monde des rêves dans lequel il s'enferme lui-même.Car souvent le monde onirique est beaucoup plus facile à vivre pour lui que le monde réel, dont il ne comprend pas les règles et les délimitations. Il est trop absorbé par le monde des sensations et des émotions qui le submergent constamment.

Ce qui le pousse dans la vie, à très vite laisser tomber quand les choses deviennent légèrement difficile. Il a une tolérance envers lui-même, plus que cela, une indulgence qui le rendent souvent indolent. Il se laisse entrainer facilement pourvu que l'union en soit le résultat.


Vous l'aurez compris ce n'est pas un signe de l'ego mais plutôt de sa dissolution. Donc le natif est souvent volubile, très enclin à user de faux semblants et d'artifices pour que vous lui fichiez la paix avec ses devoirs aux quotidiens. Il se complait dans l'anonymat. Il vit plus dans l'esquive, le cache cache et évite toute position instable et difficile à tenir.


Il a un esprit différent, qui lui donne une conscience du réel ambigüe, qui fait qu'il ne conçoit pas le vrai du faux à l'inverse des natifs de la Vierge son signe opposé. Sa perception du réel fait qu'il se trouve indifférent au monde dans lequel il évolue; s'en servant seulement pour permettre de faire vivre son mythe ou de prolonger l'onirisme.


Les poissons dissonant confondent le caractère positif du signe avec leur propres défauts. Ils font de leur paresse de la contemplation, du brouillard dans lequel ils vivent un appel de l'infini, l'hallucination avec l'illumination, la mystification avec la mystique.


Il peut surpasser cette propension à laisser venir les choses dans sa vie en dosant ses efforts de manière à lui permettre de vivre comme il l'entend sans avoir à réitérer ses entreprises trop de fois, à cause de sa paresse. Cela lui permettra d'y parvenir dès le premier coups sans trop d'efforts.

Les poissons nébuleux sont l'état dissonance à l'état pur du signe, se baignant de l'alcool, la paresse et les actes ni fait ni à faire; toujours à la recherche du prochain artifice leur permettant de donner le change. De vrai donquichotte en quête de gloire passée et de vie copiée collée sur des héros jalousés.

Le plus grand cas de dissonance, fait des natifs vivant un état de schizophrénie clinique réelle. N'étant jamais totalement dans la réalité et construisant un monde mental qui leur permet de supporter la réalité partagée par tous. Une vie de psychose et d'hallucinations constantes.

D'une manière moins graves, c'est le fou du village, bouc émissaire des pires aspects de son environnement, centre des défauts du collectifs dont il est la personnification.

Nous avons tous les vendeurs de rêves attardés, les mystiques d'asiles d'aliénés, les parasites idéologiques; tous victimes d'eux mêmes plus que du monde.


Les poissons harmoniques : Un cosmos organisé.


Bien que sachant que dans la réalité tout n'est pas si radical, surtout pour les poissons, un même natif pourra vivre la dissonance et l'harmonie des poissons toute sa vie ou a des périodes successives, suivant son évolution personnelle.


Il peut révéler un être en lien réelle avec la transcendance de l'esprit tel les saints et autres mystiques qui ne s'absoudront pas de leurs taches quotidiennes. Mais qui plutôt s'en serviront pour vivre et expérimenter celle-ci.

Malgré cela, ils restent en général des êtres marqués par une grande naïveté face au monde et ne vivront jamais complètement dans les affaires du monde.

Ils ont un véritable contact avec leur prochain, qui vient des profondeurs océanique de ce signe d'eau. Il sait mêler ses émotions avec celles ressenties par l'autre. Ils ont une véritable clairvoyance de ces choses suprasensibles entre les êtres humains.


Ce type de natif, est dans la vrai conquête du Moi, en travaillant ardemment à épouser l'ensemble de ce qui constitue l'homme en lui. Il s'attache à l'homme dans son essence. Et pour cela, il laisse venir à lui les expériences et les rencontres comme tout bon poisson.

Il acquiert par cela une véritable puissance de persuasion, qui acquiert quiconque entre en contact avec lui, à sa cause. Il imprègne son interlocuteur, malgré lui. Comme les vagues imprègnent la roche.

Comme le Christ il touche les consciences de l'intérieur, par ce qu'il est, ce qu'il fait simplement. Sans forcer.

Il ne sera jamais fait pour la vie dans le monde et son mode de pensées trop étriqué pour lui. C'est la hiérarchisation et la catégorisation qui sont pour lui irréelles. Pour lui, pour voir, il suffit de fermer les yeux.

Sa vie est vouée à faire s'effondrer les frontières, quoiqu'il fasse. C'est un être universel et cosmopolite, qui ne tient pas compte de la forme. Pour lui le fond emporte tout dans un grand océan qui unifie. C'est un être qui s'étale et qui consacre sa vie entière à une cause qui touche et touchera tous les êtres humains. cela tout en restant isolé. Les frontières s'effondreront d'elle-mêmes permettant à son oeuvre de toucher tout le monde. Les poissons sont des êtres du non moi, et leur but n'est pas narcissique mais bien universaliste.

Enfin maitre de la maison XII, de l'isolation et de l'emprisonnement volontaire ou non, il devra le quitter et se confronter aux flots de l'océan pour permettre aux autres de profiter de ce qu'il a à leur offrir. De plus, le poissons ne s'accomplira que s'il s'unit au collectif. Chose impossible s'il reste enfermé dans l'îlot de ses croyances.


Le salut des poissons : l'oblativité.


Il se sauvera lui-même en laissant exister au grand jour sa générosité. Cette dernière lui permettra de surpasser son manque de courage et de pugnacité. Qu'il concentre cela sur un nombre restreint de personnes ( sa famille) ou sur une collectivité plus grande, son altruisme lui permettra de partager l'amour au sens noble du terme. Car il aura besoin des autres pour sortir d'une vie personnelle qui pour lui est trop étroite, et qui peut l'enfermer dans la folie de peur de suffoquer.


Attention par contre à ne pas tomber de l'oblativité au masochisme le plus dégradant pour soi. Car chez les poissons la frontière peut être difficile à tracer. Il ne doit pas faire du calvaire et de la souffrance un but en soi. Il ne doit pas se faire envahir par un sentiment de culpabilité qui ne lui appartient pas. Il devra faire attention à faire la distinction entre ses sentiments et ceux des autres pour pouvoir être vraiment généreux et ne pas tomber en esclavage affectif, matériel ou physique. Il ne doit pas s'appauvrir pour enrichir l'autre mais se servir des ses richesses pour les partager. Le don doit être enrichissant pour les deux parties.


L'intelligence transcendante plutôt que l'esprit magique


Les poissons qui se trouvent à un degré d'évolution avancés ont pu passer d'un stade de croyances pseudo magiques en des spiritualités diverses, un syncrétisme irrationnel à un surréalisme.

Ce surréalisme leur permet d'épouser la réalité et de la surpasser d'une façon claire et sans naïveté. Il entre par intuition dans l'explication du monde, participe à résoudre les énigmes et les mystères les plus prenant pour l'humanité en générale. Mais ne devient pas un mystificateur et un prestidigitateur en quête d'union avec le collectif à tout prix.

Il réalise l'union parfaite avec le monde en plongeant de la profondeur des océans dans lesquels personne, même pas les scorpions, ne s'aventure de peur de se perdre.

Il permettra comme le représente son glyphe de créer un nouveau monde, qui garde ce qui est valable de l'ancien, et permettre d'y ajouter ce qui est essentiel dans les mystères révélés. c'est un processus d'intégration de l'intelligence, de réunion entre le conscient et l'inconscient.

Il aspirera à cette phrase d'Einstein "La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le mystère des choses".


Les traits caractéristiques des poissons


Qualités


Imaginatif

sensible

intuitif

idéaliste


Défauts


Fuyard

victime

aboulique

impressionable

paresseux


Correspondances anatomiques et pathologiques


Comme dit plus haut, ce signe gouverne les pieds et tout ce qui peut les impacter. Concernant les pathologies il faudra faire attention à la pituite, le coryza, l'éléphantiasis et aussi l'obésité.



© 2020 par Papillonastro. tous droits réservés.

Draguignan 83300

papillonastro@gmail.com

  • YouTube - Black Circle